Menu

Catalogue : Contes & nouvelles

Supra-coronada

Supra-coronada Jacques Crickillon

Dans ce que sera peut-être demain notre monde, un champ de ruines hanté par la violence, des êtres solitaires, au bout du rouleau, cherchent à s’en sortir. Mais ces tentatives désespérées sont vouées à l’échec, car la ruine a gagné l’être même. Comment retrouver une identité? Des bribes de réponse surgissent dans les consciences malades de Wanta, Joseph, de Della, de Charlie…

Voir la fiche du livre
Sortilèges

Sortilèges Michel de Ghelderode

Ce recueil offre douze contes fantastiques de Michel de Ghelderode. On y croise mannequins de cire, diables, vieilles dames sans âge et bien d’autres. Avec la mort et le péché en toile de fond, de Ghelderode nous emmène dans un monde de la décrépitude, des brumes et de la laideur envahissante.

Voir la fiche du livre
Sept machines à rêver

Sept machines à rêver Gaston Compère

Premier recueil de nouvelles de Gaston Compère, Sept machines à rêver nous offre des textes mystérieux et envoûtants. Ces nouvelles, portées par une écriture exacerbée, ont révélé le talent de l’auteur au grand public.

Voir la fiche du livre
Sans y toucher

Sans y toucher Colette Nys-Mazure

Dans ce recueil de nouvelles de Colette Nys-Mazure, celle-ci se plait à suggérer plutôt que de décrire ou expliquer. Un geste, un mot, en dira plus qu’une phrase. Dans les blancs vibrent l’enfance pleine d’interrogation, l’amour face à l’épreuve de la durée, la solitude et la violence des villes, la question de l’art comme détonateur…

Voir la fiche du livre
Rien ou presque

Rien ou presque Nicole Malinconi

Cinquante récits brefs, semblables à des instantanés photographiques, évoquent les petites choses du quotidien et abordent le silence, la vie, la mort, le hasard, les paroles et les gestes de tous les jours. Fragiles ou anodins, ils frappent par leur profondeur. Forts ou familiers, ils touchent par leur vérité. Ces petits riens en viennent à parler de tout ou presque.

Voir la fiche du livre
Portement de ma mère

Portement de ma mère François Emmanuel

Tout au long des 32 tableaux qui composent ce recueil, François Emmanuel évoque la figure maternelle dans ce qu’elle représente de plus sacré et de plus fragile: celle de chacun, et celle d’un seul, le fils, qui assiste à l’agonie de celle qui l’a porté.

Voir la fiche du livre
Nouvelles du Grand possible

Nouvelles du Grand Possible Marcel Thiry

Dans ce recueil de nouvelles de Marcel Thiry, une chose lie tous les textes: ils témoignent tous d’une insatisfaction devant l’histoire, ses causalités, ses déterminismes. Ils s’ingénient chaque fois à dévoiler la duplicité du réel, à en montrer la face cachée. Ces nouvelles sont des machinations: des usines à rêver le Grand Possible de l’écriture.

Voir la fiche du livre
Nouvelles belges à l'usage de tous

Nouvelles belges à l’usage de tous René Godenne

Ce recueil nous offre une vingtaine de nouvelles d’auteurs belges : Vincent Engel, Franz Helles, Jean Ray, Amélie Nothomb, et bien d’autres. Une sélection de nouvelles étonnantes, singulières, épouvantables ou amusantes réunies par René Godenne, le spécialiste du genre.

Voir la fiche du livre
Nous sommes tous des playmobiles

Nous sommes tous des playmobiles Nicolas Ancion

À travers ces dix nouvelles drôles et grinçantes, Nicolas Ancion nous pose une question : «êtes-vous aussi indépendant que vous le croyez?» Ces nouvelles, prenant toutes Bruxelles pour toile de fond, nous font voir l’absurdité de la société en matière de liberté. Pour qu’une vie banale bascule il suffit d’un rien : une tache de sauce, une agrafeuse ou encore un appareil photo.

Voir la fiche du livre

Moi aussi je suis peintre et autres nouvelles André Sempoux

Les vingt-et-une nouvelles d’André Sempoux qui composent ce recueil relèvent de genres divers (fantastique, policier, historique, etc.), mais tirent leur unité du thème de la trahison. On y voit, entre autres, un Japonais visiter la Wallonie, un politicien jaloux de son pauvre artiste de frère, ou encore un professeur mis à la retraite revivre les derniers mois d’un poète.

Voir la fiche du livre
Les Petits Dieux

Les Petits Dieux Sandrine Willems

Ce livre composé de romans miniatures nous offre un condensé des sentiments et réflexions de son autrice quant aux animaux. Chacun des textes met en scène un personnage tantôt historique, tantôt mythique, parfois commun, dont le destin a été marqué par un animal. Ainsi, on voit de beaux duos comme celui de Carla et le taureau, Abraham et l’agneau ou encore Chardin et le lièvre.

Voir la fiche du livre
Les Ours n'ont pas de problème de parking

Les Ours n’ont pas de problème de parking / Le Dortoir Nicolas Ancion

Ce recueil nous offre une sélection de nouvelles de Nicolas Ancion dans lesquelles nos doux amis d’enfance, les peluches, ont souvent un rôle premier. Drôles, parfois grinçantes, ces nouvelles enchantent. Suivi de Dortoir, fragments qui sont autant de descriptions de chambres et de leurs occupants.

Voir la fiche du livre
Les Lieux communs

Les Lieux communs
suivi de trois nouvelles
Xavier Hanotte

Deux bus, deux époques, une seule destination: Frezenberg. En 1915, Frezenberg est un front de guerre violent et un bus y amène des soldats canadiens. Aujourd’hui, Frezenberg abrite Bellewaerde, un parc d’attraction, et un bus y amène des employés. Ces deux univers sont bien opposés, et pourtant des passerelles se tissent entre eux et des réflexions intemporelles surgissent.

Voir la fiche du livre
Les Filles du désir

Les Filles du désir Franz Hellens

Les Filles du désir se compose de quatre récits, qui constituent autant d’étapes sur le chemin du narrateur vers la maturité. Ce jeune homme, pudique et naïf, se trouve à l’âge où les mystères du monde adulte le taraudent, en particulier celui des femmes. Au fil du récit, il rencontre Ida, Delphine, Adorée et Léonie, et passe d’émois en découvertes, d’espoirs en désillusions.

Voir la fiche du livre
Les Fables de Pitje Schramouille

Les Fables de Pitje Schramouille Roger Kervyn de Marcke ten Driessche

Publiées pour la première fois en 1923, ces fables de Kervyn, écrites dans un mélange de flamand et de français, campent leur décor au cœur de Bruxelles, dans le quartier des Marolles et nous livrent l’atmosphère qui y régnait alors. Dans un langage spontané et original, Kervyn donne la parole au peuple, et nous laisse voir sa riche personnalité.

Voir la fiche du livre