Menu

Catalogue

Anthologie du surréalisme

Anthologie du surréalisme belge Paul Aron, Jean-Pierre Bertrand

Établie par Paul Aron et Jean-Pierre Bertrand, cette anthologie du surréalisme belge balaie intelligemment l’histoire du mouvement entre les années 1290 et 1960. De Souris ou Nougé, en passant par Mariën et jusqu’à Gutt, cet ouvrage est une bonne et belle compilation de textes et commentaires permettant au lecteur de se promener dans l’histoire surréaliste belge.

Voir la fiche du livre
Anvers

Anvers ou les anges pervers Werner Lambersy

Avec ce livre, Werner Lambersy nous fait le portrait poétique de la ville de son cœur, Anvers. Arpentant les rues, il rencontre, aime, observe, se délecte et divague. Symbole flamand, Anvers s’y offre à nous dans toute sa beauté, toute son histoire et toute son ambiguïté.

Voir la fiche du livre
Baigneuse nue sur un rocher

Baigneuse nue sur un rocher Armel Job

Rocafrène, 1957. Un village semblable aux autres : un curé, un charcutier, des artisans. Mais il abrite aussi un artiste peintre, José Cohen, réfugié de la guerre. Or, celui-ci parvient à convaincre la fille du charcutier, la belle Thérèse, de poser nue au bord de la rivière. Le tableau demeure secret pendant des années jusqu’au jour où un article de journal le mentionne… et entraîne la mort de José.

Voir la fiche du livre
Balises pour l'Histoire des lettres belges

Balises pour l’histoire des lettres belges Marc Quaghebeur

En 1976, la notion de belgitude ouvrit le débat qui devait s’avérer fécond. Consacré à la Belgique, Europalia 80 constitua par ailleurs un moment important dans la prise de conscience de la spécificité du champ littéraire belge de langue française. Mais il manquait encore cet ouvrage qui marque les repères, les étapes de l’histoire littéraire et sort des commentaires habituels.

Voir la fiche du livre
Beau-fils

Beau-fils Ariane Le Fort

Lorsque Lili comprend que Marien a cessé de l’aimer, elle décide de le quitter. Mais se séparer de l’amant signifie-t-il qu’elle doit renoncer à tout, même au fils de Marien, cet adolescent qu’elle a cru aimer autant que s’il était son propre fils?

Voir la fiche du livre
Breillat des yeux le ventre

Breillat des yeux le ventre Christine Aventin

Avec ce roman-essai, Christine Aventin tente de cerner ce qui compose l’identité féminine, mais aussi ce qui la délimite et lui porte préjudice. À travers l’analyse des films de Catherine Breillat, l’auteure propose une réflexion intelligente sur la figure de la femme du XXIe siècle et les tabous qui cadenassent son image.

 

Voir la fiche du livre
Brève Arcadie

Brève Arcadie Jacqueline Harpman

À peine sortie du couvent, Julie décide d’épouser un homme taciturne, mais intelligent et délicat. Gaston cherchait une femme qui pourrait le désennuyer. Une union disparate, mais heureuse. Jusqu’à la rencontre avec François Hartog. Rencontres incognito. Eveil de la sensualité. Éloignement. Retrouvailles. Couple maudit face à un amour qu’il ne comprend pas et qu’il se refuse.

Voir la fiche du livre
Bruges-la-Morte

Bruges-la-Morte Georges Rodenbach

Dans ce livre culte, Rodenbach nous dépeint une Bruges pratiquement fantomatique. Hugues Viane, grand solitaire, regrette une femme qu’il a profondément aimée, maintenant décédée, et qu’il croit pourtant avoir retrouvée au détour d’un canal. Dans ce récit intemporel, la vie se confondrait presque avec la mort tant le deuil semble imprégner la ville comme ses habitants.

Voir la fiche du livre

Bruxelles, printemps noir / Scandaleuses / 1953 Jean-Marie Piemme

Conçues à des moments et dans des contextes bien différents, les trois pièces ici rassemblées témoignent du parcours théâtral de Jean-Marie Piemme, de son évolution et de la diversité de son travail. Bruxelles, printemps noir, pièce prophétique réécrite à la lumière des événements de 2016, côtoie ici les textes de Scandaleuses et de 1953, réflexions portant respectivement sur la théâtralité de nos vies et le devoir de mémoire.

Voir la fiche du livre
Bubelè

Bubelè l’enfant à l’ombre Adolphe Nysenholc

Dolfi n’a que trois ans lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate et que ses parents le cachent dans une famille flamande avant d’être déportés et de périr à Auschwitz. Dans ce récit autobiographique, Adolphe Nysenholc nous raconte son enfance juive, son destin pendant et après la guerre, jusqu’au seuil de son adolescence.

Voir la fiche du livre
Café Europa

Café Europa Serge Delaive

Dans Café Europa, on retrouve Lunus, héros d’un récit de voyage autant qu’initiatique. On le suit aux quatre coins de la planète, à des époques diverses de sa vie, dans un univers où les repères géographiques font défaut. Par le biais de la mémoire, fidèle ou réinventée, ce récit à tiroirs nous plonge d’emblée dans les arcanes de la création artistique, parfois angoissante.

Voir la fiche du livre
Carine

Carine ou la jeune fille folle de son âme Fernand Crommelynck

Fraîchement sortie du couvent, Carine se voit confrontée brutalement, au cours de ses noces avec Frédéric, à la réalité du monde des adultes, au règne de la chair, de la concupiscence et du mensonge. Mais Carine est une victime atypique, elle est victime de ses propres passions, folle de son âme.

Voir la fiche du livre
Chalet 1

Chalet 1 André Baillon

«J’ai toujours aimé d’être d’où tout le monde n’est pas.», confie l’écrivain Jean Martin. Ce lieu auquel il lui plait d’appartenir c’est «la Péppete» : monde qui a sa réalité propre, avec ses continents –la Pharmacie, la Radiographie–, ses habitants: le Président, le faux millionnaire, l’ami Bornet. Mais la «Pépette», c’est aussi la Salpêtrière, un asile de fous.

Voir la fiche du livre
Chants des gorges

Chants des gorges Patrick Delperdange

Composé en sept chants, ce roman de Patrick Delperdange nous raconte la cavale d’un jeune garçon dérouté qui voudrait venir en aide à sa mère victime d’un homme brutal. Tantôt malheureux, tantôt cruel, chaque chant nous fait découvrir une facette de ce personnage fascinant.

Voir la fiche du livre
Charlot aime Monsieur

Charlot aime Monsieur / Ensemble, Simone et Jean sont entrés dans la rivière / Mes Morts Stéphane Lambert

Ce recueil de récits signés Stéphane Lambert reprend différents textes, marqués par l’écriture subtile et les talents de polygraphe de l’auteur. Il nous livre ici une « romance » interdite entre un petit garçon et un jeune adulte, une méditation au sujet de la maladie, puis un dernier récit plus sobre à propos du deuil.

Voir la fiche du livre