Menu
Retour

J’apprenais à écrire, à être

Auteur.trice : Jacques Izoard

Postfacier.cière : Gérald Purnelle

Rubrique(s) : La langue dans tous ses états, Poésie

ISBN : 978-2-87568-074-7

Format : 12 x 18,5 cm

Pagination : 272

Prix : 9,00€

N° de série : 343

Parution : 2016 (1ère éd. 2016)

Jacques Izoard (1936-2008) a longtemps et durablement occupé dans le champ de la poésie francophone de Belgique la position d’un de ses principaux représentants, jouissant, à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières du pays, d’une visibilité souvent supérieure à celle de la plupart de ses contemporains.
Cette anthologie composée par Gérald Purnelle trace un cheminement de poèmes «dont on ne pourrait enlever un mot ni déplacer une virgule» (Eugène Savitzkaya) et présente une sélection des plus beaux coups de plume du poète belge. S’y donne à lire un apprentissage de la vie et de l’écriture, où la réalité du sujet dans ses sensations, son expérience existentielle, rencontre sans cesse l’usage du langage pour en rendre compte.
Éminemment sensuelle, brassant les lieux, les objets, les corps et les souvenirs d’enfance, la poésie d’Izoard témoigne d’une confiance ambiguë dans le pouvoir des mots. Izoard pratique un hermétisme ouvert, qui n’impose pas un sens unique, mais où le sens n’est pas refusé, le lecteur recevant les moyens de le produire, à travers l’éclair provoqué par le contact des mots, tirés d’un lexique toujours concret.