Menu
Retour

Marie Gevers

Marie Gevers a passé toute son enfance dans le domaine familial de Missembourg, où elle reçut cette éducation mi-francophone mi-flamande dont on retrouve les traces dans son univers romanesque. Entrée en littérature avec la poésie, qui la fera remarquer de Verhaeren et d’Elskamp, elle s’adonne au récit à partir de La Comtesse des digues (1931). Comme ses deux chefs-d’œuvre Madame Orpha (1933) et Vie et mort d’un étang (1950) le donnent à voir, ses thèmes majeurs sont le souvenir et la communion de l’homme avec la nature.

De cet auteur

La Comtesse des digues

La Comtesse des digues Marie Gevers

Guldentop

Guldentop Marie Gevers

La Grande Marée

La Grande Marée Marie Gevers

La Ligne de vie

La Ligne de vie Marie Gevers

Paix sur les champs

Paix sur les champs Marie Gevers