Circuit | Espace Nord

Circuit

Dossier pédagogique

Par Charly Delwart
Réalisé par Alice Richir
Édition 2014
Pages 13
Voir le livre

Destiné en priorité au corps enseignant, ce dossier présente une analyse de "Circuit" pour permettre aux élèves de mieux découvrir la littérature belge. Vous y trouverez des informations sur les spécificités du texte et de son auteur (résumé, contexte, biographie, prolongements bibliographiques), mais également des pistes de réflexion pour favoriser le débat en classe.

Dossier disponible en version PDF : télécharger

Découvrez nos autres dossiers via l'espace pédagogique.

 

La séquence de cours


Proposition de séquence

Tâche à réaliser : rédiger le scénario de l’adaptation cinématographique de Circuit de Charly Delwart et le présenter sous forme de story-board. Cette activité sera réalisée par groupe, en suivant le séquençage proposé par l’auteur (la division du roman en cinq parties). Chaque groupe scénarisera une partie de l’œuvre et réalisera ensuite un panneau sur lequel figurera le story-board de son scénario. On peut également prévoir un groupe qui veillera à la cohérence de l’ensemble. Les différents panneaux seront ensuite mis dans l’ordre et exposés lors des journées portes ouvertes de l’école.

Pour introduire la séquence :

  • lire en classe l’incipit du roman et proposer aux élèves de scénariser dans les grandes lignes la suite de l’histoire : quelle pourrait être la destinée romanesque d’un personnage qui vient de perdre son emploi (sentiment immédiat/projet sur le long terme) ?

  • ou étudier le motif du protagoniste perdu dans/faisant face à la foule, en comparant l’incipit de Circuit avec les premières minutes de The Crowd (La Foule) de King Vidor. Les élèves devraient facilement trouver des scènes similaires dans leurs propres connaissances cinématographiques (Matrix, Lost in Translation, Wanted, Inception, etc.) : il pourrait être intéressant de comparer l’attitude du personnage principal dans chacun de ces cas (attitude conquérante ou au contraire défaitiste ; victime, héros ou opposant de la société ultramoderniste à laquelle il appartient, etc.).

Savoirs, savoir-faire et compétences à enseigner et entraîner :

  • lire et interpréter le texte romanesque : repérer les indices d’organisation du texte, identifier les procédés romanesques qui convoquent du visuel au sein du texte ;

  • reconnaître l’adaptation cinématographique : comprendre le concept d’« adaptation », différencier les éléments spécifiques du langage romanesque et du langage audiovisuel, analyser les rapports (similarités, oppositions) entre les supports romanesques et leurs adaptations cinématographiques ;

  • le scénario et le story-board : être capable de résumer un texte littéraire, identifier les propriétés du scénario et du story-board, mettre en œuvre un niveau de langue et des stratégies d’écriture qui correspondent au registre de l’adaptation cinématographique, s’initier à l’écriture de fiction.

Quelques autres pistes de réflexion à mener en classe

  • S’interroger sur le caractère contemporain du premier roman de Charly Delwart : en quoi Circuit est-il un roman contemporain ? Quelle est l’image que le roman renvoie de la société moderne ? Quelle position le personnage principal occupe-t-il au sein de celle-ci [31]  ? En quoi ce personnage contemporain diffère-t-il d’une conception plus classique du personnage (de type balzacien) ? Des comparaisons sont possibles avec d’autres romans contemporains.

  • Travailler la thématique du personnage-imposteur dans le roman contemporain. Pour Darius, l’imposture est une manière de résister à la marginalisation : pour ne pas être exclu du système, il s’y maintient de force. Serait-ce propre au sujet contemporain ?

  • Utiliser le premier roman de Delwart pour interroger l’omniprésence du virtuel dans nos existences et la valeur de l’image dans le monde médiatique. Réfléchir sur la possibilité de fabriquer de l’information mensongère en comparant la démarche de Darius Brissen avec 1) les deux détournements d’images véridiques dénoncés par Delwart dans le roman (mensonges qui visaient à justifier les guerres en Irak) ou avec 2) les informations inventées dans un but satirique, telles que celles diffusées, par exemple, par Le Gorafi, dans le but notamment de dénoncer la prévalence de l’image et du « scoop » de notre société contemporaine.

  • Analyser les dernières pages de Circuit :

    • perspective globale de l’œuvre

      « Dans le 144, la désoccupation du sol » : quel est le mouvement amorcé ici par le personnage de Darius Brissen ?

      Situer ce passage par rapport au reste du roman : où ce personnage en est-il dans son « circuit » ?

      Cette scène fonctionne en miroir de deux autres : 1) celle de Darius devant le bâtiment de Baltimore, après son licenciement ; 2) celle de Darius prenant possession du bureau 144.

    • analyse textuelle

      Relever les différents procédés utilisés par l’auteur pour « cartographier » l’espace romanesque (champs lexicaux, structure et enchaînement des phrases, répétitions, phrases nominales/infinitives, blancs typographiques, numérotation des blocs de texte, etc.).

      Interpréter les effets de cette écriture (rappel des impératifs de rapidité et d’effectivité qui régissent la société contemporaine, impression de suivre le cheminement – le « circuit » – du protagoniste, écriture qui mime le déroulement de la pensée de Darius, etc.).

    • littérature et cinéma

      Repérer les éléments qui permettent de qualifier l’écriture de Charly Delwart de « cinématographique » en organisant les trois séquences sous forme de story-board.

    • réflexion méta

      Comparer incipit et excipit : repérer les ressemblances entre l’incipit et l’excipit de Circuit et expliquer dans un second temps en quoi la fin du roman diffère de la situation initiale ; autrement dit, quelle est la position de Darius à l’égard de la société dans les dernières pages du roman de Charly Delwart et en quoi cette situation est-elle différente de la place occupée par ce personnage dans les premières pages du livre ?

      Brièvement, dans les deux scènes, la marginalisation de Darius à l’égard du système social se reflète dans la position qu’il occupe spatialement : devant le bâtiment de Baltimore ou de Focus Ltd, il fait face à la foule en mouvement, à une ville en « expansion » et, dans les deux scènes, son immobilité précède une nouvelle mobilité, promesse de liberté ; mais, dans l’excipit, Darius ne risque plus de sombrer dans l’attitude amorphe qui suit son licenciement initial, il a désormais trouvé une alternative au système dominant, un moyen de se préserver de celui-ci sans s’exclure tout à fait de son mouvement.

Auteur
Charly Delwart
Charly Delwart est né en 1975. Circuit est son premier roman (Éditions du Seuil, coll. « Fiction & Cie », 2007). Il a également publié, chez le même éditeur, L’homme de profil même de face (2010) et Citoyen Park... lire la suite
Index
Des Auteurs Des titres
Facebook